Paris, le 28 février 2008

Madame, Monsieur,

J’ai commencé une cure d’ALCATOL en achetant régulièrement différents produits de cette gamme et je souhaite obtenir leur remboursement car je n'en suis pas satisfait.

« Les problèmes de cholestérol, c’est comme les chataignes… le plus difficile, c’est de s’y mettre… ». Aussi loin que je me souvienne, j’entends notre grande soeur répêter cette devise (elle est en surpoids depuis 1984).

Quand j’ai découvert l’offre ALCATOL « 3 semaines, satisfait ou remboursé », j’ai donc décidé de mettre ses principes en pratique et j’ai acheté directement 3 lots de 4 ALCATOL à boire aux fruits exotiques.

Le jour même, je commençais ma cure mais juste avant le repas de midi, le goût du yaourt, ça n’a pas vraiment servi d’apéritif : j’ai eu des haut-le-coeur pendant tout le déjeûner, surtout que je m’étais fait de la joue de boeuf ce jour-là, rien que d’y repenser…

J’ai donc fait le choix de boire dorénavant mon ALCATOL à peine levé. Le lendemain matin, j’avais les yeux encore mi-clos quand je l’ai avalé.

Sans mentir, ça m’a fait l’effet d’un coup de poing dans le ventre ! J’aurais du le sortir du frigo avant…

Et c’est ce que j’ai fait le surlendemain mais il a fallu que je me lève un peu avant et là, l’engrenage a commencé : je me levais plus tôt donc j’étais exténué, et le goût du ALCATOL alors que je somnolais encore, c’était vraiment insoutenable (pas assez sucré, trop fruité, trop suave, trop parfumé…) donc je m’inquiétais et je dormais moins bien.

En fait, j’ai fini par ne plus entendre mon réveil, je pense car je n’avais plus envie de me réveiller pour boire mon ALCATOL… chaque jour, j’arrivais plus tard à mon travail !

J’ai essayé de changer de gamme en achetant quelques ALCATOL en pot, à manger.

Mais, le matin, c’était vraiment trop sec et en manger 2 comme ça, à jeun, ça me prenait un temps fou et mon chef me regardait toujours d’un regard noir quand je m’installais à mon bureau bien après l’arrivée de mes collègues.

Bref, j’ai du interrompre la cure mais de toute façon, je regrette vraiment de l’avoir commencée. Je n’aurais jamais du faire ces achats et afin d'obtenir mon remboursement, je joins un RIB.

preuvey