Saint-Brieuc, le 22 mai 2016

Madame, Monsieur,

Je vous remercie de bien vouloir me rembourser mon tube de crême à tartiner chocolat-noisette car je n'en suis pas satisfait.

En théorie, l'idée du tube paraissait séduisante mais hélas, à la maison, nous avons déjà beaucoup de tubes et autant de risques de confusion.

Hier midi par exemple, ma nièce Elousia a utilisé votre tube de crême à tartiner chocolat-noisette au lieu de son après-shampooing habituel. La pauvre a été la risée de toute la crèche.

Ce matin, c'est mon fils Kimberlaid qui a assaisonné ses frites avec, croyant les asperger de mayonnaise.

Et je ne vous parle pas de l'état de mes dents après trois minutes de brossage...

Essayez d'être plus originaux à l'avenir !