Paris, le 25 février 2008

Madame, Monsieur,

J’ai acheté un lot de 4 compotes FRUITOS « Pomme ananas » et je souhaite obtenir son remboursement car je ne l’ai pas du tout trouvé « délicieux ».

La compote, d’habitude je la préfère « maison ». Avec les compotes industrielles, on n’est jamais sûr de ce qu’il y a dedans, ça m’inquiète.

Je me remémore toujours cet épisode de la vie de ma grand-mère alors qu’elle était domestique dans un manoir en Suéde : combien de fois l’apprenti boulanger du chateau n’a-t-il pas reçu le fouet car Madame la Baronne avait trouvé une souris cuite dans son petit pain au lait !!!

Ma grand-mère, ça la fait encore rigoler - elle s’est enfuie du domaine le soir de ses 16 ans - mais moi au contraire, cette histoire m’angoisse…

En rentrant chez moi après mon achat, quand j’ai ouvert l’opercule de ma première compote FRUITOS, j’ai regardé longuement la pâte des fruits, j’ai humé leur odeur ; ça ressemblait bien à de la pomme mais surtout l’ananas noyait tout de son entêtant parfum.

Comment être certain que cela ne cache pas d’autres ingrédients ; végétaux ou animaux ?

J’ai goûté. De petits morceaux quasi microscopiques ont touché mes dents et immédiatement, j’ai eu peur : j’ai repensé au boulanger et au fouet.

Pourquoi ? Pourquoi acheter des produits déjà tout faits alors que je ne peux jamais, je dis bien « JAMAIS » être assûré des ingrédients ?

Bien entendu la composition est affichée au dos de l’emballage mais qui peut affirmer à 100% qu’aucun animal n’a réussi à se faufiler dans la cuve ? A moins d’avoir été présent, c’est impossible et moi, je n’y étais pas…

Donc dans le doute j’ai recraché toute ma cuillérée de compote et je ne pense pas que je pourrai manger le reste du lot.

Croyez-moi, ces idées noires donnent un drôle de goût à la compote… vraiment pas délicieux !

Bref, j’aurais mieux fait d’acheter des pommes, un ananas et comme ça, j’aurais fait ma compote moi-même et je l’aurais mangée de bon coeur.

preuve_compote