Paris, le 25 août 2009

Madame, Monsieur,

Je vous écris afin d’obtenir le remboursement de mon flacon de nettoyant VICTOR car je n’en suis pas satisfait.

Je l’avais acheté pour l’anniversaire de ma mère – c’est aujourd’hui - mais elle n’a pas du tout apprécié le cadeau.

Elle a hurlé : « Mais dis-moi pas que c'est pas vrai : tous les ans je me tape les mêmes cadeaux : des pauvres bidons de liquides ménagers ! Y'EN A MARRE, VOUS ME FAITES TOUS SUER !!! »

Et encore, je reste poli parce que ce ne sont pas les mots exacts qu’elle a employés.

Bref, le cadeau m’est resté sur les bras et je n’avais pas le coeur à l’utiliser donc je l’ai donné à un ami qui nettoie des terrains de basket, il a décapé le linoleum avec.

Mais il trouve que le terrain a une drôle d’odeur maintenant - style stade de handball.

Décidément ce n’est pas une réussite, ce VICTOR.