Saint-Brieuc, le 22 juin 2013

Madame, Monsieur,

Merci de me rembourser mon paquet de riz à poêler Loustic car je ne suis pas convaincu.

Personnellement, je n'avais pas du tout envie de me poêler quand j'ai ouvert le paquet : pas un grain plus haut que l'autre, pas même une blague imprimée au verso...

Vraiment, on se demande qui se poêle à part le riz.

 

Capture plein écran 10092013 083117