Paris, le 17 février 2010,

Madame, Monsieur,

Je vous remercie de bien vouloir me rembourser mon paquet de biscottes Fleudelair car je suis très loin d'en être satisfait.

Moi, j'aime les choses solides : la pierre, le fer, le béton ; alors pour mes biscottes, c'est pareil : je veux du dur ! 

A peine avais-je acheté mes biscottes Fleudelair que je les ai déposées près de mon four micro-onde. Il est un peu spécial, il parait qu'il dérègle les horloges...

Quand j'ai ouvert mon paquet de biscottes Fleudelair, je n'ai plus trouvé que de la poudre de biscottes.

Intéressant mais immangeable !

preuvebv