Paris, le 18 janvier 2010

Madame, Monsieur,

Je vous demande de me rembourser mes 3 paquets de biscottes HORTEMER correspondant à 2 semaines de consommation insatisfaite.

Durant cette période, je recevais justement mon amie d'enfance Margueline qui habite à Tallinn - capitale mondiale de la biscotte !

Tous les matins, c'était le même rituel : je lui amenais son petit-déjeuner au lit.

Immanquablement à la première bouchée de biscotte, elle la recrachait en tournant la tête dans tous les sens en faisant "PFFFFRRRRRRRTTTTTT...".

C'était impressionnant, je vous assure. En plus, après il y avait de minuscules morceaux de biscottes HORTEMER partout sur les draps.

Bref, elle n'a pas vraiment apprécié son séjour, ni mes biscottes, ni son lit (il parait que "ça picote, ça picote, ça picote").

preuve1